Bas-Saint-Laurent : miser sur le secteur maritime

Rimouski
Un demi-siècle de réalisations

Depuis maintenant 50 ans, le gouvernement du Canada participe activement au développement économique régional du Québec. Et depuis 20 ans, c’est sous l'appellation de DEC qu’il contribue à la croissance des entreprises et à la vitalité des régions. Pour souligner l’occasion, tout au long de l’année 2018-2019, DEC publiera des portraits régionaux qui mettent l’accent sur son rôle de catalyseur du développement régional au fil des décennies. Retrouvez nos portraits ici.

Grâce à leur rôle de concertation, Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC) et ses précurseurs jouent depuis des décennies une fonction déterminante dans le développement de la région du Bas-Saint-Laurent.

Justement, parmi les programmes de DEC ayant eu un impact des plus marquants à long terme sur l’économie du Québec, il faut souligner les Initiatives régionales stratégiques (IRS). Celles-ci visaient à créer un environnement socioéconomique propice au développement et à la compétitivité des PME du Québec à l’échelle de l’économie mondiale.

Pari réussi : les IRS auront permis aux régions de miser sur leurs forces afin de contribuer à l’essor de divers créneaux d’excellence au Québec, dont l’aluminium au Saguenay, l’industrie minière en Abitibi, l’optique-photonique à Québec et, bien entendu, le secteur maritime au Bas-Saint-Laurent.

Le développement de l’industrie maritime : l’économie de l’avenir!

soudeur au bord de l'eau

Voyant tout le potentiel des IRS, le bureau d’affaires Bas-Saint-Laurent de DEC sera, dès 1998, l’un des premiers à s’engager activement dans la création d’une structure permanente de concertation dans le domaine des sciences de la mer.

Une première action concrète voit le jour un an plus tard, avec la mise sur pied de la corporation Technopole maritime du Québec (TMQ). L’arrivée de ce nouveau joueur sera déterminante dans le développement économique de la région. Non seulement son rôle de catalyseur permettra au secteur maritime de se développer, mais il fera aussi rayonner plusieurs centres de recherche et PME de la région à l’international.

« L’appui de DEC depuis la création de la corporation a permis à TMQ de s’implanter dans le milieu, de développer son réseau, son offre de service et son expertise, mentionne Noémie Giguère, directrice générale de TMQ. TMQ est passée d'une structure d'animation à caractère régional à un chef de file reconnu à l'échelle provinciale, nationale et internationale pour ses actions qui orientent le positionnement et le développement de son secteur. La corporation est bien implantée dans le paysage de l’économie maritime du Québec et elle tient sa force de son réseau et de ses partenaires : des intervenants et des organisations passionnées et moteur d’innovation. »

L’Eldorado bleu du Québec

Rimouski vu du ciel
Mention de source : Société de promotion économique de Rimouski

Par sa position géographique, le Bas-Saint-Laurent s’est toujours distingué dans le secteur maritime. D’une part, les conditions difficiles de l’estuaire du Saint-Laurent offrent des environnements de recherche et d'expérimentation uniques au Canada. D’autre part, les milieux biologiques de l'estuaire et du golfe sont parmi les plus riches au monde en termes de diversité, d'où l'intérêt du monde scientifique à l'étudier depuis de nombreuses années.

Il y a vingt ans, l’idée que l’économie du Bas-Saint-Laurent puisse être portée en partie par les sciences et les technologies marines semblait un rêve audacieux. Pourtant, deux décennies plus tard, force est de constater que ce secteur innovateur a un impact considérable à l’échelle mondiale. Aujourd’hui, nous observons une véritable synergie entre les différents acteurs du milieu qui partagent une vision commune et complémentaire du développement maritime dans le Bas-Saint-Laurent… et dans l’ensemble du Québec.


Rimouski accueille le congrès international de l’industrie BioMarine

En octobre 2017, la ville de Rimouski était l’hôte du congrès international de l’industrie BioMarine – une première au Québec! Cette conférence a réuni quelque 300 participants de 18 pays, dont environ 250 entreprises œuvrant dans le secteur maritime. L’impact économique d’un tel événement est de taille, puisqu’on s’attend à ce qu’il permette de générer des retombées de plus de 18 M$.

« La tenue d’un événement d’envergure comme le congrès BioMarine dans notre région nous a permis de réaliser à quel point le Bas-Saint-Laurent était devenu un joueur incontournable dans le secteur maritime mondial, souligne Pierre Roberge, directeur régional du bureau d’affaires Bas-Saint-Laurent. Il est saisissant de constater l’impact transformateur que peuvent avoir des initiatives de concertation économique sur la vitalité d’une région. Et je suis fier de dire que DEC y était dès les tout débuts, il y a déjà vingt ans! »

Date de modification :