Consommer du sirop d’érable c’est offrir de l’umami* à vos papilles !

Biodélices
  • Sommaire
  • Entreprise : Biodélices
  • Région : Chaudière-Appalaches
  • Programme : Initiative canadienne de diversification économique des collectivités tributaires du chrysotile
  • L'aide financière a permis : la mise en œuvre des plans d’expansion et la commercialisation.

Flamboyant à l’automne, généreux au printemps, besogneux en été, au repos en hiver, l’érable à sucre (acer saccharum) est au cœur d’une industrie qui fait rayonner le Québec aux quatre coins du monde.

François et Serge Dubois

La PME propose une quinzaine de produits, dont le sirop, le fondant, le sucre, la gelée et des bonbons. Les services du protocole de la ville de Québec, du gouvernement du Québec et du gouvernement du Canada offrent des produits Biodélices à leurs visiteurs de marque. Elle compte 300 points de vente au Québec et une centaine ailleurs au pays. L’entreprise exporte au Japon, dans le nord-est américain et dans la majorité des pays européens.

Parce que leurs pères possédaient une érablière dans laquelle ils aimaient s’amuser la fin de semaine, on peut dire que les cousins Francois et Serge Dubois sont tombés dedans quand ils étaient petits. Depuis 2008, ils sont à la tête d’une entreprise qui transforme l’eau d’érable en produits exquis, certifiés biologiques et destinés au marché haut de gamme.

Biodélices - bonbons au sirop d'érable biologique

Grâce au soutien financier de partenaires, dont Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC) par le biais de l’Initiative canadienne de diversification économique des collectivités tributaires du chrysotile, l’entreprise Biodélices s’engageait, en 2014, dans une stratégie de croissance qui visait l’augmentation de sa productivité. « Nos efforts de développement de marchés avaient tellement porté fruit qu’on ne suffisait plus à la demande. Toute notre production était vendue d’avance. » Les associés ont donc procédé à l’agrandissement de leur unité de transformation et fait l’acquisition d’équipement de production. Remplisseuses, convoyeur, refroidisseur, évaporateurs, concasseur, capsuleuse, lave-bouteilles et d’autres équipements contribuent dorénavant à maximiser la productivité de la PME acéricole.

2014, année internationale de l’agriculture familiale, a également été l’année où Biodélices remportaient le prix Réussite inc au Concours québécois en entrepreneuriat. Quant à 2016, elle aura été marquée par une seconde phase de croissance afin de répondre à la demande toujours grandissante. DEC n’a d’ailleurs pas hésité à soutenir cette nouvelle étape qui a permis de construire et d’aménager un nouveau bâtiment et d’acquérir, entre autres, une étiqueteuse et un brasseur de beurre d’érable haute performance.

Une affaire de goût!

Serge Dubois goûte au sirop de tous les barils qui lui sont proposés. Son but : sélectionner les barils parfaits! « La différence de saveur est à ce point importante qu’elle permet de développer des marchés de niches », soulignait M. Dubois. « Quand on parle du sirop d’érable, on parle de catégories et de couleurs mais, pour nous, c’est davantage une affaire de goût! Tout comme un bon vin, un bon sirop d’érable tire sa richesse et sa saveur du sol d’une érablière et des espèces d’érables qui la composent.»

2016 et au-delà!

  • Des retombées impressionnantes
  • Création de 3 emplois
  • Augmentation du nombre de points de vente dont plusieurs à l’étranger, particulièrement en France, à la suite de la signature d’un partenariat avec l’artisan chocolatier français Saveurs & Nature, lui-même en expansion.
  • Autre phase de croissance prévue grâce à une stratégie de développement de marchés en Asie.

À l’origine de nombreux mets traditionnels, le sirop d’érable fait partie intégrante de la culture québécoise, mais saviez-vous que :

  • 40 litres d’eau d’érable sont nécessaires pour produire un seul litre de sirop?
  • 60 ml de sirop d’érable possède une capacité antioxydante comparable à celle d’une tomate, d’un brocoli ou d’une banane?

Source : Les produits d'érable du Québec

* L’une des cinq saveurs de base avec le sucré, l’acide, l’amer et le salé, l’umami est un emprunt au japonais qui signifie goût savoureux. Son effet fondamental est sa capacité à équilibrer et arrondir l’intégralité de la saveur d’un plat.

Date de modification :