TechnoCentre éolien : du vent dans les pales depuis 15 ans !

Parc d'éoliennes

Sommaire

Organisme : TechnoCentre éolien

Région : Gaspésie

Programme : Programme de développement économique du Québec (PDEQ)

L'aide financière a permis : le démarrage et le développement de l’organisme depuis 15 ans.

 

La Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine : à l’origine de l’éolien au Québec

Des premières expériences en énergie éolienne aux Îles-de-la-Madeleine et ensuite à Cap-Chat, la région de la Gaspésie et son TechnoCentre éolien situé à Gaspé en ont vu passer du vent, parfois fort et glacial, dans leurs pales!

En effet, c’est en 1977 qu’a été construite aux Îles-de-la-Madeleine la première éolienne de la région, sur un axe vertical et avec une puissance de 230 KW. Dix ans plus tard, le projet expérimental Éole utilisant une éolienne de 4 MW à axe vertical avec une hauteur de rotor de 96 mètres fut construit à Cap-Chat.

Pour sa part, le TechnoCentre éolien (TCE) a été mis sur pied en 2000 en collaboration avec des entreprises privées et le Cégep de la Gaspésie et des Îles ainsi qu’avec l’appui financier de Développement économique Canada.  Il est maintenant reconnu comme un centre collégial de transfert et de technologie (CCTT) qui a pour mission de supporter le développement de l’industrie éolienne par la recherche appliquée et l’aide technique aux entreprises et aux organisations.

Le TechnoCentre éolien d’aujourd’hui : une référence!

Aujourd’hui, le TCE compte 22 employés et a développé et consolidé de nombreuses collaborations avec des partenaires internationaux notamment dans le domaine de l’énergie éolienne en climat froid. Différents travaux sur les enjeux de la détection et de la prévision du givre, les systèmes de protection contre le givre, les jets de glace, l’opération de parc éolien à basse température, le couplage éolien-diesel et les microréseaux ont entre autres mené à de nombreuses publications scientifiques.

L’équipe du TechnoCentre éolien fait partie de différents comités de recherche internationaux, notamment dans le domaine du climat froid et de l’utilisation des LIDAR.

L’équipe du TechnoCentre éolien fait partie de différents comités de recherche internationaux, notamment dans le domaine du climat froid et de l’utilisation des LIDAR.

Le TCE possède ses propres infrastructures de recherche dont un parc de deux éoliennes de 2,05 MW chacune, deux tours météorologiques de 126 mètres de hauteur ainsi qu’un nouveau microréseau intelligent dynamique permettant de coupler l’éolien, le diesel et d’autres sources d’énergie en un réseau autonome. Ces infrastructures sont installées à Rivière-au-Renard, à proximité de Gaspé, à 330 mètres d’altitude où les vents soufflent en moyenne à 7,9 mètres/seconde.

Ces ressources humaines et matérielles permettent au TechnoCentre de jouer un rôle de plus en plus grand et crédible au sein de l’industrie éolienne québécoise et internationale, d’offrir des services tarifés qui lui permettent maintenant de produire des fonds autogénérés représentant plus de 43 % de ses revenus totaux, en croissance depuis les dernières années.

Développement économique Canada : un partenaire de la première heure

Développement économique Canada (DEC) a participé financièrement à la création du TechnoCentre éolien il y a 15 ans et il a toujours supporté son fonctionnement.

« DEC a toujours été un partenaire stratégique essentiel à notre développement et à celui de la Gaspésie et des Îles et nous souhaitons qu’il continue à nous appuyer longtemps.  Nous avons un excellent vent dans nos pales, et c’est ce qui fait notre force ! » a conclu son président du conseil d’administration, M. Normand Bouchard.

Projets actuels du TechnoCentre éolien

 

Date de modification :